Aux vraies sources
de la Recherche.

Sur PROUST

lire la suite...
Image   Image
Image   Image

sur LYAUTEY
Image   Image

sur le CARDINAL GRENTE

sur LES ACADÉMIES
Image  Image

sur LES ORIGINAUX
Image   Image
  Image   Image

sur MODIANO
Image

sur BARTHES

sur R. PEYREFITTE
Image

sur Armand ROBIN

Image



L’HONNEUR PIÉTINÉ
D’UN DOMESTIQUE
HOMOSEXUEL EN 1909

par

Christian GURY
Éditions KIMÉ


« En février et juin 1909, Gide suit avec grand intérêt les deux PROCÈS RENARD [...]   qu’on a pu qualifier d’“affaire Dreyfus de l’homosexualité” [...]. [La formule est de] Christian Gury, [dans] L’Honneur piétiné d’un domestique homosexuel en 1909. »
Alain GOULET, Les Corydon d’André Gide.
 
*
 
« […] le juriste Christian Gury a décrit les dessous de l’“affaire Renard” […] qui aurait donné à André Gide le déclic pour écrire […] Corydon […] considère qu’il s’agit de l’“affaire Dreyfus de l’homosexualité” : le domestique […] accusé du meurtre de son maître […] en raison de son homosexualité [seulement] […] et condamné au bagne ».
Régis REVENIN, Homosexualité et prostitution masculines à Paris - 1870-1918.
 
*
 
« Selon Christian Gury, le procès Renard de 1909 est le procès qui a déclenché l’idée de Corydon. [...] Gide fut très attentif à ce procès [...] Christian Gury, dans son livre, L’Honneur piétiné d’un domestique homosexuel, considère qu’il s’agit de l’affaire Dreyfus de l’homosexualité : le domestique Renard est accusé du meurtre de son maître [...] en raison de son homosexualité [...] et condamné au bagne sur une présomption de crime. “De la même façon que le capitaine Dreyfus n’était coupable que d’être juif, le maître d’hôtel Pierre Renard n’était coupable que d’être homosexuel. Dreyfus était le traître, forcément le traître, puisqu’il était juif; Renard était l’assassin, forcément l’assassin, puisqu’il était homosexuel”. »
Mme Chahira Abdallah ELSOKATI,
André Gide au miroir de la critique : “Corydon” entre œuvre et manifeste,
thèse, Paris-Est-Créteil, 2011.

*
 
« La thèse de l’accusation reposait sur l’idée que Renard avait tué son employeur, en s’aidant d’un complice [...], parce que M. Auguste Rémy, ayant découvert les relations particulières entre son maître d’hôtel et son jeune neveu, avait décidé de séparer l’amant et l’éromène en congédiant le premier et en éloignant le second dans un lycée de province. Sur cette affaire cf. Christian Gury ― L’Honneur piétiné d’un domestique homosexuel en 1909. »
Jean-Claude FÉRAY, note à l’édition d’Edward I. PRIME-STEVENSON,
Du Similisexualisme dans les armées et de la prostitution
homosexuelle (militaire et civile) à la Belle Époque
.

*
 
« […] l’autore ricostruisce il processo di Pierre Renard [...] Come opportunamente nota Gury : “L’affaire Renard, c’est ‘une affaire Dreyfus’ homosexuelle [...], une affaire Dreyfus qui n’a pas mobilisé les intellectuels, Gide bien seul et rédigeant son Corydon en cachette”. Gury mostra in effetti come fosse stata l’indignazione per lo smaccato pregiudizio dimostrato da avvocati, guidici, giurati, ad avere messo in moto in André Gide la scrittura del Corydon. »
Giovanni DALL’ORTO, site CulturaGay.it.

*
 
« Renard fut accusé sans preuve [...]. La principale charge retenue contre lui fut son homosexualité [...]. Gide fut très attentif à ce procès qui joua un rôle dans la mise en chantier de Corydon. Mais, reculant devant la publication de son livre, Gide put se reprocher ― à juste titre ― de ne pas avoir été le Zola de l’affaire Renard. Voir à ce sujet : Christian Gury, L’Honneur piétiné d’un domestique homosexuel en 1909. »
Mirande LUCIEN, note au « Dossier Akademos » en suite à la réédition
d’ Ainsi chantait Marsyas d’ADELSWÄRD-FERSEN.

*
 
« Pour Pierre [Klossowski], secrétaire d’André Gide, la question des passions, du masculin et du féminin, a pris une importance capitale dès qu’il a lu les épreuves de Corydon. [...] Gide a rédigé un manifeste de l’amour homosexuel, sous l’impulsion d’un procès récemment venu devant les tribunaux. [...] L’affaire Renard [...] est relatée par Christian Gury, L’Honneur piétiné d’un domestique homosexuel en 1909. »
Sarah WILSON, dans Pierre Klossowski - Tableaux vivants,
catalogue de l’exposition de 2007 au Centre Pompidou.

*
 
[Pour des ajouts à « l’affaire Renard », voir : les chapitres II et III de Gide et Lyautey précédé de : Gide et certains faits divers.]

*    *    *
Le Déshonneur
des Homosexuels.

"Histoire d'une répression"

lire la suite...
Image   Image

ETUDES DE DROIT
Image     Image

AUX ALENTOURS DU SURRÉALISME
Image     Image

de Luc ALDRIC
Image     Image
Image
Image     Image
Image





d'ALDRIC-GURY
Image     Image
Image